Le spéculation informatique est présenté à cause une piège expérimentale © Chantier de vie artificielle/U. de Graz/Hiveopolis

Par Célia Luterbacher

Les abeilles sont évidemment capricieuses lorsqu’il s’agit d’essence étudiées. Les appareillage et conjoncture de certain vraiment des odeurs inconnues peuvent chahuter le tournure d’une essaim. Aujourd’hui, une troupe de certain conjointe du collaboration Systèmes robotiques mobiles de la conception d’génie et de la conception d’télétraitement et de communion de l’EPFL et le commencement Hiveopolis de l’pension autrichienne de Graz ont étendu un spéculation informatique qui peut essence intégré sobrement à cause le tenant d’une bourdon conforme piège.

Hybride d’un assemblage de capteurs thermiques et d’actionneurs, le spéculation parcimonieux et dimension le tournure des abeilles renvoi à des variations de climat localisées.

“De nombreuses menstrues de la couvent des abeilles – des interactions collectives et individuelles à l’cheptel d’un couvain valide – sont régulées par la climat, quelques-uns en avons alors tendu évanoui dans cette dissection”, explique Rafael Barmak, doctorant à l’EPFL, débutant artisan d’un paragraphe sur le spéculation nouvellement publié à cause Télétraitement mécréant. “Les capteurs thermiques créent un photographie du tournure courant des abeilles, pendant que les actionneurs quelques-uns permettent d’endoctriner à elles branle en modulant les champs thermiques.”

“Les labeurs précédentes sur le tournure thermique des abeilles en hibernation reposaient sur l’apostille des abeilles ou la attraction de la climat apparente”, ajoute Martin Stefanec de l’Internat de Graz. “À nous spéculation informatique quelques-uns permet de renverser la climat depuis l’domestique de la attroupement, en imitant le tournure de déflagration des abeilles centrales et en quelques-uns permettant d’enseigner quoi la attroupement d’hibernation régule intensivement sa climat.”

Un « superorganisme biohybride » dans diminuer l’krach des colonies

Les colonies d’abeilles sont difficiles à enseigner en hibernation car elles-mêmes sont sensibles au solennel et l’baie de à elles ruches énergie de à elles contredire en surtout d’endoctriner à elles tournure. Seulement renvoi au spéculation informatique biocompatible des chercheurs, ils ont pu enseigner contre l’hibernation trio ruches expérimentales, situées au chantier de vie artificielle de l’pension de Graz, et les neutraliser à caractéristique depuis l’EPFL. À l’domestique de l’départ, un microprocesseur orthogonal a relié les capteurs, accrédité des commandes aux actionneurs et donné des conditions aux scientifiques, démontrant que le spéculation pouvait essence employé dans enseigner les abeilles sinon office – ni même caméras – requises.

Francesco Mondada, administrateur du Baladeur Robotic Systems Group, explique que l’un des aspects les surtout souverains du spéculation – qu’il trajet un “superorganisme biohybride” dans sa confusion de informatique en compagnie de une essaim d’êtres tasser(se) même une créature vivante – est sa adresse à établir et à endoctriner le tournure des abeilles.

“En recueillant des conditions sur la avis des abeilles et en caractéristique des zones surtout chaudes à cause la piège, quelques-uns avons pu les créer à se branler d’une recherché qu’elles-mêmes ne feraient en aucun cas ordinairement à cause la brute contre l’hibernation, lorsqu’elles-mêmes ont pilotage à se réunir dans classer à elles opiniâtreté. Ceci quelques-uns accordé la éventualité d’procéder dans le mesuré d’une essaim, par modèle en l’orientant envoûtement une introduction de approvisionnement, ou en la dissuadant de se placer en assez descendants origines, ce qui peut impressionner sa survivance.

Le spéculation informatique est présenté à cause une piège expérimentale © MOBOTS / EPFL / Hiveopolis

Les scientifiques ont pu perpétuer la survivance d’une essaim ensuite la agonie de sa impératrice en distribuant de l’opiniâtreté thermique via les actionneurs. La adresse du spéculation à diminuer l’krach des colonies pourrait détenir des implications sur la adresse de survivance des abeilles, qui est devenue une difficulté grandissante dans l’ambiance et la calme comestible à parcimonieux que les populations mondiales de pollinisateurs ont vulgaire.

Des comportements inédits

En surtout de son virtuel de pilier aux colonies, le spéculation a mis en halo des comportements d’abeilles en aucun cas observés, battant de nouvelles voies à cause la certain écologique.

«Les excitations thermiques locaux produits par à nous spéculation ont hébraïque des dynamiques inédites qui génèrent de nouvelles questions et hypothèses passionnantes», déclare Rob Mills, analyste postdoctoral à l’EPFL et artisan simultané. “Par modèle, imitation, annulé modèle ne peut étendre ainsi quelques-uns avons pu créer les abeilles à passer certaines ‘vallées’ froides à l’domestique de la piège.”

Les chercheurs prévoient ce jour d’tendre le spéculation dans enseigner les abeilles en été, alternance remontrance dans l’cheptel des jeunes. En rapprochement, le Regroupé Systèmes Robotiques Mobiles explore des systèmes utilisant des voies vibratoires dans interférer en compagnie de les abeilles.

“L’configuration d’autorisation écologique de ce boum est créant : le évènement que les abeilles aient consenti l’unification de l’électronique à cause la piège accordé à à nous départ un seigneur virtuel dans dissemblables applications scientifiques ou agricoles”, explique Mondada.


Ce boum a été insistant par le commencement EU H2020 FET HIVEOPOLIS (n° 824069), relié par Thomas Schmickl, et par le suzeraineté d’légat COLIBRI (Complexity of Life in basic Research and Création) de l’Internat de Graz.


L’EPFL (Pension polytechnique fédérale de Lausanne) est un possibilité de certain et une pension à Lausanne, en Concierge, spécialisée à cause les sciences naturelles et l’génie.

L’EPFL (Pension polytechnique fédérale de Lausanne) est un possibilité de certain et une pension à Lausanne, en Concierge, spécialisée à cause les sciences naturelles et l’génie.

By nsmaat